Au bord des mondes
Vers une anthropologie métaphysique
Mohamed Amer Meziane
5 mai 2023
206 pages
9782931146071
20 €

« Pour une métaphysique décoloniale« , recension dans La vie des idées, par Adama Outtara-Sanz : « Au XIXe siècle, des paysans indiens affirment que des dieux luttent contre l’Empire colonial britannique ; un responsable politique de l’actuel Viêt Nam qu’il ne peut extraire le charbon du sous-sol puisqu’un dragon vit sous la terre. En quoi la métaphysique peut nous aider à interpréter ce qui est dit ici ? » ; « Un manifeste épistémologique (…) L’objet principal de l’ouvrage consiste donc à montrer pour quelles raisons une discipline anthropologique ayant véritablement remis en question son lourd héritage colonial et qui se serait livrée de ce fait à une remise en question épistémologique profonde, devrait en passer par une réflexion critique sur le concept occidental de « religion » et serait nécessairement portée à un questionnement d’ordre métaphysique. »

Entretien dans Le Monde, par Youness Bousenna, 21/01/24 : Mohamed Amer Meziane, philosophe : « La valorisation actuelle de l’animisme rejoue le mythe du bon sauvage« . Mohamed Amer Meziane élabore une critique de l’anthropologie actuelle, notamment celle initiée par Philippe Descola et Bruno Latour, qui conduit, selon lui, « à une valorisation floue de l’animisme ». Il invite à franchir un nouveau pas dans la déconstruction de l’eurocentrisme de cette science sociale et à prendre au sérieux « l’ensemble des réalités métaphysiques dont témoignent les fidèles » des différentes religions du monde.

Il ne suffit pas d’attribuer une âme aux plantes et aux animaux pour soigner les ravages de l’extractivisme. Encore faut-il élargir le spectre des non-humains au-delà du visible. Dragons et êtres souterrains, lieux des rêves ou réalités ultimes tiennent une place centrale dans les traditions vivantes qui peuplent cette terre. Pour vraiment les écouter, il est temps de rompre avec toute une série de présupposés qui encombrent l’anthropologie, à commencer par l’idée que les « indigènes » demeureraient inconscients des structures qui régissent leur vie collective. Afin de mettre en œuvre une « décolonisation des savoirs », ce livre invite à assumer la part métaphysique de la pensée et du réel. Seul un contact philosophique avec l’invisible, une pensée de ce qui se trouve au bord des mondes, permettra une double critique féconde – aussi bien des limites de la modernité que des traditionalismes qui s’exercent au nom de Dieu. Et s’il fallait à nouveau visiter le ciel pour réhabiliter la terre ? Cet essai propose une perspective novatrice qui bouleverse les lieux communs de la pensée écologique et des sciences sociales.

Sommaire

Introduction

I. Des dragons sous la terre

II. Après le déchiffrement des corps

III. Le discours des traditions et la fin de la croyance

IV. Par-delà l’éthique, la fidélité

V. Barzakh ou comment les rêves font imploser l’ontologie

VI. Vers une double critique

Épilogue

Remerciements

Mohamed Amer Meziane est philosophe. Agrégé et docteur de la Sorbonne, enseignant à Columbia University, à présent professeur à Brown University. Auteur Des empires sous la terre (La Découverte, 2021) et de nombreux articles, il est également membre du comité de rédaction de la revue Multitudes.

Lire les extraits