Deviner le monde
Giulio Busi
6 Janvier 2023
168 pages
9782931146040
18 €

Qui n’a jamais eu de pressentiments ? À l’occasion d’un rêve, lors de pratiques divinatoires ou par de simples frissons, toutes les cultures humaines ont connu ces moments troublants où le futur se réfracte dans le présent. Qu’il s’agisse de la prescience d’un accident sur le point d’arriver ou d’un oracle annonçant un événement plus lointain, l’insistance avec laquelle se manifestent encore ces intuitions, présages ou synchronicités indique que nous n’en avons pas fini avec cette expérience de la coprésence des temps.

Giulio Busi, en philologue attentif à ces enchevêtrements, propose un ouvrage kaléidoscopique où défile une myriade de rencontres étonnantes dans lesquelles l’avenir semble surgir de la mémoire. Le voyage se déroule à travers les mythologies et les divinations anciennes, la littérature et la poésie contemporaine, mais il convoque aussi des expériences personnelles et des témoignages recueillis auprès de proches. De l’antique interprétation des carapaces de tortues chinoises aux rêves prémonitoires de Franz Kafka, il nous conduit sur le seuil de ces portes par lesquelles le destin se laisse entrevoir.

Sommaire

La Déesse

La Coprésence des temps

Grammaire symbolique de la divination – Sept démons pour Dumuzi – Ainsi qu’une jeune épousée -Perte de contrôle – L’Empereur se met à lire – « Nous fuirons la chasse imaginée » – Les boutons dorés – L’aire de jeux – Sous-sol – Prison à perpétuité – La lettre nocturne – Mouches – Le virage – L’éclipse – La ligne rouge – Odeur de cire – King David

L’Heure sombre

Carapaces de tortues – Le rêve d’Achille – Narcisse – Rebecca a une cruche – L’époux brigand

Feu noir sur feu blanc – La porte du néant -Le peintre d’aucun tableau – Sable – sable – sable – L’Écrivaine

Réfraction divinatoire

Eudème rentre à la maison – La femme et le jardinier – Malvoisie -La défaite autrichienne à Caporetto – Marcel Proust ne s’est pas suicidé – Les chaussures rouges – Un de trois – Erreur sur la personne – Le porteur de tonneaux

Les Cent portes du destin

Un souvenir et nombreux remerciements

Giulio Busi, historien de la mystique juive et de la Renaissance italienne, dirige l’institut d’études juives à la Freie Universität de Berlin. Il a notamment publié : Qabbalah, Rome-Bari, Laterza, 1998 ; Simboli del pensiero ebraico. Lessico ragionato in settanta voci, Turin, Einaudi, 1999 ; Giovanni Pico della Mirandola. Mito, magia, Qabbalah (avec Raphael Ebgi), Turin, Einaudi, 2014 ; Città di luce. La mistica ebraica dei Palazzi Celesti, Turin, Einaudi, 2019 ; Uno. Il battito invisibile, Bologne, Il Mulino, 2022.

Deviner le monde (Il Mulino, 2021) est son premier ouvrage traduit en français.